Guidance sur le libre-arbitre du 30/01/2021

3 février 2021

LE LIBRE-ARBITRE

Beaucoup de choses se disent sur la notion de libre-arbitre, j’aimerais que vous me donniez des informations à ce sujet, merci.

Chers enfants, à la fois vous avez un libre-arbitre et à la fois vous ne l’avez pas.

Vous avez un programme codifié à la naissance à travers votre ADN et selon ce programme vous recevez une vie adaptée à ce programme. Ceci s’appelle votre destinée et en cela vous ne pouvez rien changer car ceci EST le Plan de Dieu, de la Conscience universelle où tout est relié. Mais à la fois vous avez un  programme unique pour chacun. Chaque destinée est individuelle mais reliée à une destinée globale que vous appelez le Plan.

Dans votre destinée personnelle et unique en chacun  d’entre vous, il y a votre incarnation qui vous permet d’avoir un libre-arbitre, car le libre-arbitre fait partie de votre humanité. Ce libre-arbitre, que vous chérissez d’ailleurs, est bien réel mais ne vous méprenez pas sur son terrain d’intervention. Vous pouvez décider de vivre heureux ou malheureux, de nous demander de l’aide ou de ne pas faire appel à nous, de rester dans une situation qui ne vous convient pas ou d’en sortir, cela est ainsi dans votre dualité, car c’est en cela que la dualité s’exprime.

Vous vous révoltez lorsque vous êtes enfermés dans une situation souffrante et que vous entendez que vous avez le libre-arbitre de souffrir ou de ne pas souffrir. Qui se révolte ? Pourquoi vous révoltez contre un programme qui est le vôtre ? C’est comme si vous receviez un enseignement que vous avez choisi et que vous contestiez tous les moments désagréables de cet enseignement. Pourtant cet enseignement vous conduit au résultat final, le diplôme que vous souhaitiez !

Votre libre-arbitre est confiné dans votre destinée et comme vous n’avez pas accès à la finalité de votre plan d’incarnation, vous élaborez en parallèle un autre plan qui vous convient mieux mais qui ne correspond pas à votre programme. Vous vous faites un programme personnalisé et vous vous demandez, avec étonnement, pourquoi, au bout d’un certain temps, il ne fonctionne pas mais vous persistez.

C’est votre ego qui a établi ce sous-programme et il vous fait croire que c’est le bon.

Comment peut-on reconnaître que nous suivons ce sous-programme et comment peut-on le désactiver ?

Le sous-programme ne vous amène que vers des déconvenues même s’il y a une apparence de légèreté, il est en quelque sorte hypnotisant et c’est la raison pour laquelle il est si attrayant. Si vous vous recentrez dans votre cœur et que vous considérez les deux chemins, le sous-programme et le programme initial (c’est-à-dire ce « vers quoi vous ne souhaitez pas aller »), vous ressentirez cette différence à ce moment là.

Ce n’est pas en une seule fois que vous pourrez le désactiver mais à toutes les fois que vous vous trouvez dans un moment qui ne vous convient pas. En acceptant définitivement votre programme initial et en mettant de côté, à chaque fois, l’intervention du sous-programme que l’ego vous incite à croire, vous sortirez ainsi de votre dualité.

Pourquoi alors tout cela, pourquoi la Conscience supérieure a-t-elle voulu que nous ayons un sous-programme qui nous apporte tant de fil à retordre dans notre vie ?

 Chers enfants, vous touchez ici au mystère de la Vie. Dieu ou la Conscience supérieure a créé la Vie pour se connaître, parce que Dieu aime la Vie et Il ne pouvait pas la vivre sans la créer, c’est-à-dire sans amener l’énergie dans la matière.

C’est la raison pour laquelle les êtres éveillés, que vous appelez les sages, sont dans le monde mais détachés du monde, c’est-à-dire qu’ils ne répondent qu’à leur programme individuel originel. Le sous-programme pour eux est annihilé.

N’avez-vous pas remarqué l’analogie du mot « sage ». Lorsque vous dites qu’un enfant est sage c’est parce qu’il répond aux investigations de ses parents, de sa famille, de ses enseignants, de sa culture…, il répond au programme avec lequel il est censé fonctionner. S’il n’y répond pas, il répond à son sous-programme et vous dites « il n’est pas sage « !

Récompensez-vous l’enfant quand il répond à son sous-programme ? Réfléchissez à cela lorsque vous considérez que le sous-programme est celui qui détient la vérité. C’est évidemment son rôle de vous faire croire cela, c’est le rôle de l’ego mais c’est ainsi que vous vous trouvez dans le monde de l’illusion. 

Le sage n’est plus dans le monde de l’illusion ou, plus exactement, il y est physiquement mais il sait que c’est le monde de l’illusion, car il a abandonné son sous-programme, il n’y adhère plus.

Vous n’êtes « pas sages « lorsque vous répondez au programme de l’ego, votre sous-programme, mais vous êtes dans le « passage » afin de rester dans l’acceptation de votre programme d’origine.

La Vie est une scène de théâtre où chacun joue un rôle, cette scène est déjà écrite et votre rôle est déjà attribué. Vous pouvez improviser en restant dans la limite du scénario mais vous ne pouvez pas changer le scénario.

Cependant, si vous introduisez votre sous-programme au reste de la troupe, le scénario initial ne changera pas mais la manière dont il va se jouer entraînera des conséquences sur les autres rôles, ceci est ce que vous appelez « l’effet papillon » ou « l’effet dominos ». Vous ne comprenez alors pas ce qui se passe autour de vous en ayant oublié que c’est vous-même qui avez initié la modification !

Y a-t-il une autre info à recevoir sur ce sujet ?

Ayez confiance dans votre Plan, donc dans le rôle que vous jouez, ne vous culpabilisez pas d’avoir ce rôle et sachez que chaque personne autour de vous joue également la pièce.

Ne jugez pas les rôles que vous considérez comme « inférieurs ou mauvais » car sans eux la pièce ne pourrait pas se dérouler comme il se doit. Il en est ainsi