IL FAUT CONNAITRE LA DESUNION POUR CONNAITRE L‘UNION. IDENTIFICATION DU « JE » ET DU « MOI »

16 octobre 2015

Article paru dans Arcturius

En tant qu’être incarné, cette phrase peut susciter en vous quelque désapprobation, quelque interrogation ou quelque révolte.

En tant qu’être incarné, vous êtes dans l’illusion de la matière et par voie de conséquence, vous ne voyez qu’au travers de cette matière, la dualité de la séparation vous aveugle.

Sachez que vous êtes dans les deux dimensions, la dimension matière et la dimension spirituelle. Il ne vous a pas été demandé de négliger cette matière, bien au contraire, car c’est grâce à elle que vous pouvez être conscient de votre dimension spirituelle, c’est elle qui vous permet de faire la différenciation.
Il vous ait cependant demandé de ne pas vous enfermer dans cette matière.

Comment pouvez-vous imaginer que vous appartenez à une dimension si vous n’êtes pas dans l’autre dimension ? Ceci est impossible. Vous avez besoin de cette séparation pour le comprendre et le réaliser.
Bon nombre de personnes refusent cette matière, cette réalité physique, elles la considèrent comme impure. Votre corps est fait de cette densité, êtes-vous impurs ? Négligez-vous ce corps, le considérez-vous comme quelque chose d’aliénant ?

Sachez que la densité terrestre vous sauve et au lieu de la refuser, vous devez la glorifier et la transformer. C’est ainsi que nous pouvons vous dire « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Celui qui refuse son incarnation, son passage sur cette terre, ne connaîtra pas l’Union. C’est par cette dualité que vous revenez à l’unité et c’est le seul chemin.

Aimez ce corps, aimez votre vie, aimez ceux qui y participent autour de vous, dans une ronde joyeuse de transformation. Aimez les moments heureux de votre vie, aimez aussi les moments moins heureux, car ils permettent des prises de conscience et ils ne sont là que pour cela.
Regardez votre vie du point de vue de la séparativité, considérez votre Moi comme la partie connue et votre Je comme la partie désincarnée et ainsi vous serez capables de gérer votre partie incarnée.

La prise de conscience du principe de séparation, est la prise de conscience de la dualité terrestre. Il y a le « Je » et il y a le « Moi ». Le « Je » est la partie de l’âme et le « Moi » est la personnalité, constituée par l’égo et le mental. C’est avec le « Je » que l’on se connecte à la Source, au Tout, et non avec le « Moi ». Lorsqu’il y a un travail fait par un Thérapeute, celui-ci travaille sur le « Moi » et non sur le « Je », une autre personne ne peut pas intervenir sur le « Je ». Le Thérapeute, lui, travaille, en tout cas c’est ce qui est préférable, avec son « Je ». Quand le « Je « est en action on n’a pas forcément besoin d’ajouter le « Moi, le « Je » suffit. Le « Moi » rajouté n’est qu’un élément pouvant aider, il reste néanmoins qu’un outil, il est important d’en être conscient.

Toute la dualité terrestre consiste à apprendre à regarder le « Moi » agir afin de le maîtriser et l’amener à fusionner avec le « Je ». Le « Moi « n’est pas le « Je », mais cette dualité est nécessaire.