L’IMPORTANCE DE LA MATIERE

5 juin 2015

Chers enfants, nous venons vers vous pour faire prendre conscience de la notion de corps, cet habitacle qui est la demeure de votre âme, afin de vous signaler à quel point ce corps est de la plus haute importance.
Malheureusement vous le considérez d’un niveau inférieur, comme quelque chose auquel on n’a pas besoin de faire attention, mais ceci est une erreur.

Il est fortement répandu, dans les milieux spirituels, que la spiritualité, nous pourrions dire, est en « haut » et que le matériel, la matière est en « bas ». Ceci est une erreur fondamentale et une douce illusion, qui vous permet justement d’avoir la bonne conscience de ne pas vous occuper du matériel, de la matière.

Bien évidemment, vous savez que la matière, le matériel est amené à périr, à se réduire, tout ce que vous possédez est amené à disparaître, comme votre corps est amené à disparaître. Il ne faut donc, effectivement, pas lui donner la place principale, mais lui donner la place qui lui revient.
L’attachement à votre corps, ou plutôt la considération de la place de votre corps, induit certaines personnes dans ce chemin spirituel, à le délaisser parce qu’il y a des paroles émises de « se défaire des biens matériels » pour accéder au spirituel.
Nous vous disons qu’il n’est à se défaire de rien et qu’il n’est à s’approprier de rien. La matière est à utiliser et non à posséder. Elle est à utiliser pour vous amener à accéder à la spiritualité et ce n’est pas en la reniant, en la considérant comme vous dites « bassement matériel » que vous allez accéder à la spiritualité.
Vous devez créer une sorte d’alchimie. L’alchimie est, dans sa nature profonde, de transformer le plomb en or, c’est exactement ceci qui se passe : vous transformez votre matière, votre matière lourde, en or. C’est une transformation et en aucun cas et nous disons bien en aucun cas la matière est séparée du spirituel.

Il y a des personnes qui s’attachent uniquement à la matière, il y a des personnes qui s’attachent uniquement au spirituel, ceci n’est pas la bonne direction. Vous devez fonctionner avec les deux, cette dualité fait partie de votre chemin, de votre évolution sur cette terre.

Revenons vers ce corps, cet instrument merveilleux qui vous a été donné par la Création, et si peu regardé, si peu pris en considération. Il vous donne toutes les informations et nous disons bien toutes les informations que vous pouvez obtenir sur les disfonctionnements, sur la dysharmonie de vos énergies. Acceptez ce corps, entretenez-le, comme vous pouvez entretenir tout véhicule auquel vous tenez, amenez-le à vous servir et non à vous détruire, comme nous voyons hélas bien souvent chez la plupart des êtres humains qui négligent cet aspect.

Pour vous donner un élément de réflexion, nous pourrions appeler ce corps qui habite votre âme, un « Royaume », c’est le « Royaume » de votre aspect divin que vous maltraitez. Vous pourriez également l’appeler « la Demeure ». Bien souvent ces termes ont été prononcés dans l’évangile. Nous parlons du Royaume de Dieu, nous parlons de la Demeure du Très-Haut, ces mots peuvent être largement appropriés à l’aspect matière de votre divinité. Votre corps est l’aspect matière de votre divinité et c’est pour cette raison que le corps a une si grande importance. Vous êtes fait avant tout d’énergie, vous êtes constitués d’électrique et de magnétique et votre corps est le réceptacle à cet électrique/magnétique, il vous conduit à unifier ces deux parties en vous en donnant une troisième énergie qui est de l’électro-magnétisme.
Tout ceci est l’aspect divin de votre évolution, tout ceci est l’aspect sacré de votre être, l’union de ces deux parties vous amène à vous élever à votre plan supérieur.
Alors chers enfants, prenez grand soin de votre corps, écoutez-le comme vous pourriez écouter un ami fidèle qui vous conseille. Prenez le temps de l’écouter régulièrement et ressentir ce qu’il vous dit, c’est ce que vous appelez « se poser » et ceci est, malheureusement, pas fait suffisamment, car vous associez bien souvent le terme « se poser » à une immobilité, alors que vous pouvez vous « poser » en une parfaite activité, bien évidemment non physique mais superbement énergétique.