Nous sommes tous des « ET » qui attendent de rentrer à la maison !

2 octobre 2020

Octobre 2020

Ce film de Spielberg a eu un énorme succès et est resté à jamais fixé dans nos mémoires car il touche chacun d’entre nous au plus profond de lui.

Que l’on soit athée ou non, cela n’a aucune importance car on ne peut pas nier la réalité de ce qui existe. En revanche on peut la renier et dans ce cas nous restons dans l’illusion qui nous amène, bien évidemment dans la souffrance.

Pourquoi l’ego nous a-t-il autant fourvoyés ? Quel est son but ? Tout simplement pour nous détourner de la réalité, car l’ego se nourrit de négatif.

Quand nous voyons le monde tel qu’il est aujourd’hui, nous ne pouvons que dire « quelque chose ne va pas «,  mais en même temps nous ne voulons pas changer notre réalité, qui n’est pas LA réalité.

Nous avons tous, deux façons de voir la vie, soit avec les yeux de notre corps, soit avec les yeux de notre cœur. Bien évidemment, la différence est capitale mais il n’y a que nous qui pouvons choisir de changer notre perception. Et pourquoi avons-nous tant de difficulté à changer notre perception, alors que la vie nous montre bien souvent que ce que l’on avait perçu chez une personne ou dans une situation n’était pas la réalité ?

La réponse est : « nous avons peur de quitter le monde des illusions, car ce monde nous amène évidemment ce que nous souhaitons voir, même si cette vision ne nous plaît pas, en tout cas elle nous rassure car c’est pour la plupart d’entre nous la seule que nous connaissons »

Et ici commence la séparation, la peur, la souffrance…et la sensation que l’on n’est pas dans sa vie et parfois, ressentir que cela ne peut pas être ainsi, qu’il doit y avoir autre chose que ce négatif, alors commence l’ouverture.

Malheureusement, beaucoup de personnes commencent à s’ouvrir, à se « réveiller » lorsque la souffrance physique ou psychologique est trop grande. Ce n’est JAMAIS la vie qui s’acharne sur une personne, c’est la personne qui a verrouillé les accès aux portes de la vie qui n’attend que le signal pour se manifester et en cela se situe notre libre-arbitre : ouvrir la porte en grand et entrer, ouvrir la porte mais rester sur le seuil ou ne pas ouvrir la porte. !     

Lors d’une méditation, j’ai eu accès à une visualisation qui m’a touchée au plus profond de moi et a suscité des émotions de reconnaissance, de « waouh «  c’est donc ainsi, mais « oui bien sûr « !!

Nous venons d’un espace de réservoir d’énergie très puissant, le Grand Soleil central «  ou Dieu, la Source, la Conscience universelle …où les énergies entrent et sortent. Je constate ces mouvements comme une respiration ample, puissante et très calme.

Je suis fascinée par ce que je vois et prends conscience que c’est le processus de vie et de mort, l’inspire est la mort, on revient dans cette espace et l’expire est la vie, on est propulsé en-dehors de cet espace. C’est une respiration « cosmique »  et la vie serait le temps de cette respiration, donc très peu de temps selon l’échelle de l’Univers.

L’expire est la propulsion d’une partie de cette essence divine dans le monde de la forme, et par conséquent, la conséquence du souffle n’est que la réflexion de cette essence profonde. Cette essence divine entre dans une forme, un corps et à  l’inspire cette essence ressort du corps pour rejoindre l’espace du réservoir d’énergie que l’on peut appeler, c’est le « retour à la maison »

La naissance serait donc la séparation d’avec la Source divine, comme une mort à quelque chose de puissant, mais en étant toujours reliés afin de pourvoir retourner et la mort serait le retour à la vie de notre essence ! C’est une énergie intemporelle, éternelle et pleine d’amour. Je prends conscience que c’est exactement ce que les personnes faisant des NDE ressentent.

A notre naissance, on se sent donc privé du sentiment d’amour et privé de la sécurité, d’où l’importance d’être reçu dans des bras aimants. Le seul moyen de palier à ce manque quand on est sur terre, dans le monde de la forme c’est de se reconnecter à soi afin de s’alimenter à cette Source régénératrice.  

Le sentiment d’être séparés que nous portons tous à l’intérieur de nous et qui nous amène à chercher cette union dans une autre personne, vient de là. Et comme cela n’est que la réflexion, dans le sens « reflet » le monde de la forme n’est qu’une illusion. Notre essence profonde ne peut pas être déstabilisée, souffrante, elle n’est qu’amour

Revenir à cette Source, à la mort, serait en fait revenir à notre essence profonde et la durée d’une vie (l’intervalle entre l’expire et l’inspire) consisterait donc à refaire le chemin inverse en ayant expérimenté la matière, puis que c’est la seule raison de notre venue sur terre ! Peut-on dire que pendant notre passage sur terre on serait en apnée ??? Ceci n’est qu’un questionnement de ma part !

La Source est en processus de création continuel et étant de cette Source nous devons, nous aussi être en processus de création continuel, c’est-à-dire transmettre les expériences vécues, afin que d’autres puissent en bénéficier, sinon nous tarissons la Source et donc nous nous tarissons nous-mêmes.

Nous ne sommes pas obligés d’être des thérapeutes, des artistes, des médecins …. pour cela, toute personne  sur terre devrait être dans cette dynamique de donner et recevoir, car c’est ainsi qu’elle sert la Source et c’est ainsi qu’elle reçoit en donnant, qu’elle apprend en enseignant.